It's all over now.

That's it, over. Maybe it was over years ago, when it started. Guess you never wanted me that much. Never tried to find out who I am. Too busy to give me your hand.
I got tired, I got stuck, I got sad. I cried, I yelled, I loved in vain.
Sorry, I don't wanna fuck from time to time. I loved you. Probably I still do. You were everything.
Ok, tell me to leave then.
Go on your own road.
I'll try to build mine.

But you were the only one to make me wanna settle. To make me wanna look for peace. To make me feel like I deserved peace. But you could never help me. Too busy.

I didn't want to make all the fuss, sorry.
I never wanted to yell at you.
I just wanted you to love me. You.
I just wanted you.

You're breaking what was left of my heart.

'guess I'll carry on with the pieces.

I will never forget you. But maybe I'll never forgive you.

hop hop hop

Passons aux choses sérieuses: une charmante jeune fille m'a filé les épisodes de How I met your mother. M'en vais découvrir ça tout de suite.

.

Still there.

In pieces but still there.

.

You closed the door so as not to hear me cry. Ok, then watch me bleed.

Keep on Keep on Keep on


...making your way thru my heart, you're the one I need.

Jeff Beck/Best of Beck


ça tourne ça tourne ça tourne

et c'est là qu'on voit que non, Rod Stewart n'a pas fait que de la soupe.

Is there a Dark side of the Moon?

En 5.1, c'est plus qu'impressionnant. Et ça aide à cicatriser.

Closing the door.

''And in her eyes, you see nothing... no sign of love behind the tears"

I wish it was true.

I'm losing you
I'm losing you
I'm losing you
I'm losing you
I'm losing you
I'm losing you
I'm losing you
I'm losing you

...but somehow I guess you let me down a long time before.

Maybe you never wanted me.
Sad how I wanted you.

I definitely love Fridays.

Cacap Ordi

Cap Ordi. Oui, c'est intéressant de nous enlever à notre flemme et nous encourager à nous servir des fonctionnalités moins utilisées des suites de bureautique. Mais je n'apprécie que très modérément d'être prise ouvertement pour un morceau de viande à labelliser pour le patron: "À la fin du parcours, vous aurez un papier qui certifiera à votre patron que vous savez vous servir de ces logiciels!" (sic)
Ah merde alors. Je suis revenue étudier en Europe et je m'aperçois avec horreur que le système américain s'étend, tel un poulpe sicilien, leur logique est intégrée partour et phagocyte le reste.
Exit les études pour les études, pour le savoir, voici les études pour valoir.
Et je ne commencerai même pas à faire des commentaires sur les consignes du parcours, qui rendent IMPOSSIBLE la réalisation des tâches sur autre chose que la suite Office de Windows.

Groumph.

Open Source Poweeeeer!
Si ça continue, j'me barre à Paris VIII^^

Waiting For You

Cold cold cold, à Flag'. Mais ça en vaut toujours la peine.

Dessiné au Pantin, en l'attendant (encore!).

It's all too much.

*crying, do not disturb*

I'd be flying to the moon -if you be my baby.





Mutante

''Como mutante, no fundo sempre sozinho, seguindo o meu caminho...''

Rita Lee

!

Oh my goy!

en boucle en boucle en boucle

Peux pas m'arrêter^^

Trop bon ce diskx.

Trop longtemps que j'l'avais plus écouté. (Si vous voulez m'offrir une platine, vous pouvez, hein) (oui bon sinon j'ai réussi à choper des versions mp3isées)

  • KID CHARLEMAGNE 4:38
  • THE CAVES OF ALTAMIRA 3:33
  • DON'T TAKE ME ALIVE 4:19
  • SIGN IN STRANGER 4:22
  • THE FEZ (Walter Becker/Donald Fagen/Paul Griffin) 3:59
  • GREEN EARRINGS 4:05
  • HAITIAN DIVORCE 5:50
  • EVERYTHING YOU DID 3:54
  • THE ROYAL SCAM 6:31

WALTER BECKER -- bass, guitars, horn arrangements
LARRY CARLTON -- guitars
GARY COLEMAN -- percussion
DENNIS DIAS -- guitars
DONALD FAGEN -- lead vocals, keyboards, back-up vocals, horn arrangements
VICTOR FELDMAN -- percussion, keyboards
VENETTA FIELDS -- back-up vocals
BOB FINDLEY -- horns
CHUCK FINDLEY -- horns, horn arrangements
PAUL GRIFFIN -- keyboards
DON GROLNICK -- keyboards
JIM HORN -- horns
SLYDE HYDE -- horns
PLAS JOHNSON -- horns
CLYDIE KING -- back-up vocals
JOHN KLEMMER -- horns
RICK MAROTTA -- drums
SHERLIE MATTHEWS -- back-up vocals
MICHAEL McDONALD -- back-up vocals
DEAN PARKS -- guitars
BERNARD PURDIE -- drums
CHUCK RAINEY -- bass
ELLIOT RANDALL -- guitars
TIM SCHMIT -- back-up vocals
Roger Nichols -- engineer, mix down engineer
Barney Perkins -- mix down engineer
Elliot Shiner -- engineer
Charlie Ganse and Zox -- cover art

Some weeks, some miles away from everything.

Fin de nuit. Pas un bruit. Il dort. Il fait un peu froid mais tout autour est paisible, je me sens bien.
Je souris un peu bêtement mais ce n'est pas grave, il ne voit pas. Ni ne lira, d'ailleurs.
Ma tête est plus qu'embrouillée.
"Who do you love ?" dirait Quicksilver Messenger Service; "Love's not a game for three", me rappellerait Steely Dan.
Mais qu'importe, là je suis bien.
Et tout doucement, je m'endors. Il serait temps, j'entends les premiers trams circuler.
Mais rien n'est grave et tout peut attendre.

Le Metteko devient tout doucement mon nouveau QG.

Bar unique à Bruxelles, si, si. Musique 100% latino, de l'authentique cubain à l'authentique plus que populaire brésilien, un énorme drapeau cubain au mur. Ceci dit, le nom est bien bruxellois*. Ce qui fait de ce bar un endroit aussi unique, ce mélange qui préserve ses éléments, leurs qualités propres.
Il y a des tas d'endroit estampillés 'latino', du bar latino-à-gringo au latino-pas-de-gringos; le Metteko, par contre abrite toute la faune plus que diversifiée qu'on peut trouver à Bruxelles. Tout est mélangé et c'est comme ça qu'on aime.
Les prix sont plus que raisonnables -je prendrai un gin tonic, si vous voulez m'inviter, au fait, les tapas appétissantes. Les serveuses aussi. Oops.
C'est donc là que je viens me réfugier quand il pleut, que j'ai la flemme de marcher jusqu'au Soleil ou lorsque celui-ci est trop rempli. Ou encore que mon serveur préféré (le brun à chemise/gilet, souvent et hyper sympa, travaille souvent les soirs de WE, au Soleil, donc, voilà vous savez tout) n'y est pas.
Par contre ça m'énerff' quand quelqu'un pique le El País avant moi. Mais il y a toujours moyen de se rabattre sur Le Monde, De Standaard ou encore le Canard Enchaîné. Mélangé, que j'vous disais!

---
* Faire le metteko = faire le singe, parole de Bruxellois

What Levi's can do for you.



The Cure - Sportpaleis 14 MAR 08

J'y étais, la classe! 3h de concert, Sportpaleis bourré (même moi j'avais chaud) (ah ouais mais aussi certainement à cause de *censuré*).
Et encore merci pour la place, Lorenzoooo.

I really don't care, it's Friday I'm in love :-)

(mais c'est surtout pendant Lovesong que c'était vraiment vraiment bien *re censuré*)

No matter what games I play, I will always love you.





Mutantes


Mas um dia desses, eu vou fugir de casa e só levar comigo o retrato do meu gato.
Companheiro dessa minha melancolia...
Eu e meu gato, ele na cama, eu no telhado: ele sem as botas e eu sem grana...

Rita Lee.

Arthur

Geek Post.



J'ai changé mon fond d'écran!

Ponha uma camera na minha mão and that's what you get
































































































E essa pra Priscila :-P

Messing 'round with my toetsenpad

Жин Тоник!

.

Tire o seu sorriso do caminho que eu quero passar com a minha dor.


Vinicius de Moraes.

My ThinkPad!

Still me

Me


.

Well, I'd love to be your playground love

I'm a Cheshire cat.