België


















Prise sous des tonnes de pluie, au Port de Bruxelles.
Janvier 2007

9 comentários:

Laurent 1:27 AM  

C'est sympa aussi, la pluie, ceci dit.


Quand il fait pas 5° dehors.

beatnik_queen 12:22 PM  

Bah il faisait froid aussi mais il me FALLAIT cette photo!

Philippe 9:19 PM  

Pourquoi est-ce qu'il te FALLAIT cette photo...?
(ça devait être très peu de temps avant ton départ au Brésil... il y a un rapport ?)

J'aime beaucoup ton titre car j'adore faire partie des minorités. ;-)

beatnik_queen 11:59 PM  

ben pcq je trouve ça génial comme image, le rouge déchiré du reste comme si la belgique du nord (jaune-noir) rejetait la partie rouge cocorico
blam
le futur?

Philippe 6:52 PM  

Le "futur" !!!???
Tu rigoles, on est en pleine phase active.
Je me réjouis quand même de voir comment ils s'en tireront les vlaams vu que les Néerlandais les détestent et que leur économie commence à s'épuiser.
C'est il y a 10-15 ans qu'ils devaient faire bande à part en oubliant que la Wallonie les a "tiré" pendant de nombreuses années.

beatnik_queen 12:18 PM  

oui oublier oublier...facile à dire.

Si c'était facile, Palestiniens et Israéliens seraient plus productifs que mes US, ls mains ds la main et les poches pleines.

Mais je ne désespère toujours pas que la Wallonie laisse de côté son mépris des Flamands et que les Flamands se concentrent sur le côté pratique et fric des choses. Et ça ne me semble pas du tout impossible.

Au pire, j'm'exile encore! :-P

MadPhil 9:03 PM  

Quand je dis "tiré", c'est dans le sens : les tirer derrière soi, pas les tirer comme des lapins.
Les flamands nous considèrent comme une charge trop lourde pour eux mais ils oublient que au temps où la sidérurgie et les charbonnages étaient économiquement resplendissants, c'était le contraire.
Ils n'ont jamais rencontré d'embûches pour venir travailler et s'installer en Wallonie. Mais l'inverse n'est pas souvent le cas actuellement.
Mais je reconnais que c'est une terrible épreuve pour un francophone de devoir parler leur langue... :(

beatnik_queen 12:43 PM  

La je ne suis pas d'accord, il ya toujours eu beaucoup de mépris pour les Flamands de la part des Wallons, point alors évidemment se faire traiter de tous les noms, comme des paysans et des sous-belges et après devoir assurer la perennité de tout le truc sur leur dos bon ben j'serais pas très d'accord non plus.
La Wallonie a qu'à se rattacher à la France, on verra l'accueil qu'elle aura.
Ou alors elle commence à faire les choses sérieusement.

MadPhil 8:06 PM  

Tu es un peu jeune pour savoir ce qu'était réellement la Belgique il y a 50 ans.
Je peux t'assurer que la Flandre a bien profité de la Wallonie (et il n'y avait pas autant de reproches qu'actuellement dans l'autre sens).
Je reconnais qu'il y avait souvent un certain mépris mais, à mon avis, pas plus que maintenant dans l'autre sens.
Enfin, je dis "maintenant", mais c'était surtout il y a une quinzaine d'années.
Actuellement l'économie de la Flandre s'épuise et la Wallonie, sans que ça soit mirobolant, semble trouver de nouvelles voies. Je remarque donc que les flamands tapent plus sur les arabes et les noirs que sur les wallons pour le moment. (oui, les wallons aussi tapent plus sur "ceux-là" actuellement)

De toutes façons, tant que nous ne serons pas tous métissés et que nous ne parlerons pas tous la même langue les rejets et "à priori" stupides existeront toujours.

Et des cons obtus, il y en a partout et c'est loin d'être une espèce en voie de disparition...

I'm a Cheshire cat.