Chávez

J'ai un petit problème avec Hugo Chávez. Ça me fait bizarre qu'il appelle Bush le diable et Ahmadinejad ''hermano''. Un peu trop fuck les USA, à tout prix. Et les Français qui applaudissent. Et Total qui s'occupe de pas mal. Et Renault. Et etc.
Et oui, programmes pour aider les pauvres. Mais aussi division du pays. Et gestion inefficace et dangereuse des ressources. Pas moi qui le dit, vu dans trois reportages différents au cours des 15 derniers jours (Panorama sur Canvas, Oeil sur la Planète sur Fr2 et une autre je sais plus où, BBC je pense), PDVSA, la compagnie pétrolière '('d'état'', dans les faits?...) principale du Venezuela est passée de 3 millions de barrils de pétrole par jour, avant Chávez à... 1million2/jour actuellement. On court dans le mur, non? Instabilité, peu d'investissements, manichéisme dans la présentation et le traitement de la société vénézuélienne elle-même et gestion inefficace du pétrole, qui est pourtant l'arme principale de Chávez. Et contrôle du pays aux mains d'une seule personne.
Mais laissons-lui le temps. Qu'il soit démago ou sincèrement concerné, le principal est qu'au moins qqs gestes et pas sont faits pour les plus pauvres, c'est toujours ça.


trouvé sur ce blog, très intéressant

Mais pourquoi être solidaire du ''peuple américain'' et pas du ''peuple iranien'' au lieu d'Ahmadinejad en personne?

Sinon, comme souvent, la vraie question qui me tourne en tête c'est plutôt pourquoi maintenant, pourquoi parler autant de Chávez maintenant?

6 comentários:

LeDoc 10:16 AM  

Oui, cela ne peut qu'interpellerr les démocrates de gauche. Dans les années 50-60, on a applaudi les barbudos cubains dans leur combat contre Batista. La révolution a depuis lors été confisquée par les tenants d'une nouvelle dynastie révolutionnaire dont la popularité s'est effritée en 50 années de gestion discutable (on ne va pas toujours revenir avec les études et la médecine gratuites). Que Chavez baise la bouche blème du "lider maximo" me choque autant que les allusions à l'Iran dont le leader est désormais contesté par les étudiants et les intellectuels. Le problème, c'est qu'il ne semble pas y avoir de "troisième voie" en amérique centrale et du sud. Cocktail "ultralibéral et/ou militaire" d'un côté ou acide stalinien... Si Allende avait eu le temps de mûrir un projet populaire au-delà de la révolution marxiste, peut-être le visage de tout un continent aurait été différent.
Ta dernière question est intéressante. Mais attention, voir des intentionset émettre des doutes peut attirer la même suspicion. En d'autres termes, pourquoi se demander pourquoi maintenant ?Je ne cherche pas à noyer le poisson dans une mise en abysse mais signifier que rien n'est innocent. Il vaut parfois mieux rester sur des questions que de lancer à tort et à travers des pistes pouvant mener aux théories conspirationnistes (qui sont grâce au net très rapidement dispersées et prennent corps par les techniques de la rumeur)…
bises

beatnik_queen 10:33 AM  

Bof, j'ai délibérément refusé de répondre à ma question, justement. Je me demande pourquoi par simple curiosité. Parce qu'en quinze jours, voir trois reportages sur Chávez, ça me semble intriguant. Parce que je ne vois pas de raison, à première vue, aucune élection, grand changement annoncé etc, non, je ne comprends pas. Mais j'me pose des questions.
Il y a peut-être une troisième voie et le Chávez lui-même semblait prêt à la prendre, avant. Mais trop tard, 'a pas marché.
Je ne dis pas que le Brésil ou le Chili soient les meilleurs exemples vus que ce sont deux pays où les différences sociales sont TRES marquées mais ils semblent tout de même plus enclins à peut-être la développer, cette troisième voie... Qui sait...

Ozz 12:40 AM  

Si il y a eu 3 reportages sur Chavez, c'est ptet parce qu'il y a eu des élections ya 2 semaines et 1/2 au Venezuela et qu'il a gagné avec 61% des voix.

Maintenant, la production de barils de brut dépend également des décision qui sont prises au sein de l'OPEP...Chavez ne peut pas produire des barils comme bon lui semble non plus, sinon le prix du baril descendrait et aucun pays au sein de l'OPEP ne veut cela actuellement.

Maintenant pour l'avenir du Vénézuela je ne m'en fait pas...ca ne peut pas être pire que ce qu'il y avait avant...


bizz twa!

beatnik_queen 7:14 PM  

hum 2 semaines et demie?? que ça? Ouais, ça explique, effectivement. Maintenant la réduction dont je parle ne vient pas de l'OPEP mais de la capacité toute bête de PDVSA ces derniers temps.
Et puis ça me fait chier qu'alors qu'il est au meilleur endroit pour faire qqch de bien il risque de tout faire merder pour volonté de pouvoir, égocentrisme ou je ne sais quoi.

Ozz 8:01 PM  

Nous somme d'accord. Ce serait dommage qu'il gache tout. Mais laissons lui encore un peu de temps...jusqu'ici il s'est plus ou moins demmerdé. J'espère qu'il pourra changer quelque chose avant qu'on le fasse assassiner...

beatnik_queen 12:54 PM  

Moi j'espère surtout qu'il arrêtera de se choisir des amis craignos. Ahmadinejad, c'est (presque) pire que Bush

I'm a Cheshire cat.