Rio

Rio, rio, rio, rio pra não chorar...

Bizarrement, je ne me sens plus ici chez moi. Enfin, je n'ai plus eu cette sensation bizarre et assez joyeuse, chaude, qui m'envahit d'habitude lorsque je sors de l'aéroport.
Mon monde a tourné.
I was very sad, en voyant les vaches passer, de mon -très confortable- fauteuil de Thalys.
Un Belge m'a réconcilié avec la Belgique qui n'est plus seulement synonyme de solitude et souffrance.


3 comentários:

Ultimus* 11:26 AM  

mmmmh...

la Belgique c'est chouette, et c'est devenu ton port d'attache(nananère...)! Mais là t'es à Rio, faut en profiter aussi Poulpette!

Même si c'est plus ton chez toi, et p'tet même justement à cause de ça! T'es en VACANCES! Loin des méchant Uyt' et autre (enfin pas si loin -humhum)

Et profites-en pour moi, moi je n'ai que les vaches...même pas le thalys ;)

hey bisoooooooos

beatnik_queen 6:18 PM  

Bof là ça va mieux. j ai plus envie de revenir : P

et puis c est mimi les vaches! Embrasses-en une pour mouah!

Ultimus* 7:08 PM  

à Ixelles,y'a pas des vaches qui font meuh...

revieng quand même!!!

I'm a Cheshire cat.