White Punks on dope

Il faut un juste milieu à tout. Bateau. Mais ouais. En musique aussi, ptêt surtout.

Trop ''j'm'en fous de l'argent j'fais ça pour l'amûûûr de la musique'' ou je n'sais quoi, ça sert à rien, trop amateur, ça mène à rien et ça court-circuite le le circuit âârtistik'

Trop mercenaire ça fout en l'air pas mal de trucs. Et ça réduit grandement les possibilités de partenariat dingues et prolifiques et géniaux.

La clé c'est la dope. Ouais, suffit de voir les disques '70s ! Plein de musicos partout, pros pour la plupart mais qui jouaient un peu partout, un peu avec n'importe qui, ce qui donnait des trucs super, yeah

3 comentários:

Anonymous 1:52 PM  

Everything is allrigt ?

Hardy 6:25 PM  

wo Manu, ne t'y met pas !!! après des gens sans scrupules vont abuser de toi ^^

Quoique tout bien réfléchi...vas y :D :D :D

Willie 11:04 PM  

Mais non, les années 70, ça a bien marché parce que c'était la musique qui plaisait à l'époque.

Maintenant, y'a sûrement pleins de trucs supers qui se font mais dont on entend pas parler parce que ça se vendra pas assez.

Tout ça, c'est l'offre et la demande. Et on y peut rien ...

I'm a Cheshire cat.