Europa, earth's cry, heaven's smile...

La force de l'Europe, c'est l'enseignement, c'est l'esprit critique, c'est l'ouverture d'esprit. Pourvu que jamais on ne s'embourbe trop loin dans cette voie qu'on a commencé à prendre, pourvu que jamais on n'ai un EUA-bis. Parce que la seule solution pour ouvrir et changer le monde quand le géant aux fondations ruinées, douteuses et décrépies s'effondrera est d'avoir une population tolérante et à même de comprendre ce monde; c'est de prendre en considération chaque individu et non les marginaliser parce qu'ils ne sont pas bien nés; c'est donner une chance à chaque être humain et non de mettre en place une élite.

Aucun problème n'est insolvable**lisez ''insoluble'', hein Willou?: P** si on prend le temps d'essayer de le détricoter.

Le plus raciste de tous les supporters d'extrême-droite aurait pu être une personne tolérante et ouverte...si on lui avait donné l'occasion de s'interroger sur la question.

La bêtise ne résiste pas à la Raison et, même si celle-ci ne peut tout résoudre, elle peut au moins amener la bonne volonté à l'esprit et amener à regarder à deux fois avant de tirer, sur son propre pied ou sur son voisin.

7 comentários:

MadPhil 1:59 PM  

Aaaah, l'utopisme juvénile!
Garde tes rêves longtemps, longtemps, longtemps... et ne lis, surtout, jamais les journaux...
Mais garde quand même à l'esprit que l'être humain n'est pas bon de nature.
L'éducation et l'instruction ne lui servent qu'à s'intégrer dans la société, en comprendre les rouages, y déceler les failles et... en profiter.

beatnik_queen 7:21 PM  

Non, Mad', j'en suis convaincue. On est tous le produit de notre existence. On est tous le produit des idées qu'on nous prémâche et assène. On est donc tous réformables...avec un peu de bonne volonté. ; )

Ozz 7:33 PM  

L'homme est bon par nature...ce sont ceux qui existent avant lui et leurs influences qui feront qu'un être prendra l'une ou l'autre voie et agira de l'une ou l'autre façon. Beatnik Queen à raison...

Willie 9:20 AM  

L'homme est bon par nature, c'est un postulat. J'aimerai bien avoir une preuve de ça. L'homme qui ne vivrait pas en société ne serait pas mauvais parce qu'il n'aurait pas la possibilité de l'être. Mais dès lors qu'il y a un système organisé dont il pourra profiter, il en profitera, parce qu'il est fondamentalement egoiste (on l'est tous plus ou moins).

Sinon, en ce qui concerne l'éducation, je pense qu'aujourd'hui, en France en tout cas, elle est accessible à tout le monde. N'importe quelle classe sociale peut accéder à des hautes études, et la discrimination pour les études de haut vol, qui forment les élites, se fait uniquement sur le mérite.

Et l'éducation ne fait pas tout. Il y a des gens intelligents, et il y a des gens stupides et bornés, qu'on aura beau jeu de tenter de raisonner pour les faire changer et rien n'y fera.

Willie 9:25 AM  

PS : on dit "insoluble" :D Insolvable, c'est pour les bilingues, ou pour ceux qui peuvent pas payer leurs dettes...

beatnik_queen 12:26 AM  

l'homme est profondément égoïste, c'est aussi un postulat Willou. Comment sais-tu que dans d'autres circonstances, sous un autre régime, il serait pareil? Sous le communisme, ok, ils devenaient encore pires, sous le capitalisme, idem. Mais il doit y avoir un moyen d'éviter que l'homme ne soit si mauvais.

Et puis, quand tu vois de plus en plus ce qui se fait dans les unifs... Ils sont vraiment en train d'américaniser le système. Et ça, je n'en veux vraiment pas... Ok, tout le monde n'a peut-être pas la capacité de devenir ingénieur. Mais il faut que ceux qui pourraient l'avoir en aient l'opportunité. Quelle que soit leur origine, classe,...

Et Willou, pour toi, stupide, c'est quoi? D'où ça vient d'après toi? Moi je vois des différences flagrantes entre les gens que je connais. Mais pas nécessairement due à une différence dans les études. Non, une différence entre les motivations,... Et c'est aussi une question d'éducation, bien souvent. Les opportunités doivent être montrées déjà ds le cadre de la famille/entourage. Mais elles ne doivent pas être démontées par la suite par le système...

pfiou, voilà! (wi, je sais, je suis un poil fainéante, j'ai mis du tps à répondre...)

Willie 4:07 PM  

Oh, le truc de l'égoisme, c'est vrai que je le postule. Mais ça a l'air d'être vrai ... L'homme qui est naturellement bon, j'en ai jamais vu d'exemples concrets qui permettraient de le prouver ...
Pour moi, l'égoisme, c'est une sorte de continuation de l'instinct de conservation de l'animal, sauf que l'homme aspire à plus qu'a sa simple survie. Il aspire au bonheur. Tout ce qu'il fait de bien pour les autres est, plus ou moins consciemment, un moyen de se rendre soi meme plus heureux. Et d'ailleurs, pour aimer les autres, il faut d'abord s'aimer soi-même, on dit...
Après, c'est pas impossible d'imaginer une société où les gens ne sont pas mauvais, si jamais ils arrivent à s'apercevoir que la vrai bonheur, c'est ensemble qu'il se construit. Mais je maintiens mon idée que tout le monde est plus ou moins egoiste (ce qui ne veut pas forcément dire mauvais ...)


Ici, en France, au niveau de la scolarité, il n'y a plus, de ce que je sais, de discrimination sociale a l'entrée des écoles où on forme les élites. La plupart sont publiques et les bourses permettent souvent de couvrir la plupart des frais. Après, c'est vrai qu'on voit plus souvent des gens qui sont de milieux aisé ou relativement aisé dans ces écoles. C'est peut-être à cause d'une insuffisance de soutien pour les zones en difficulté (c'est surement plus dur de travailler dans une école où personne n'écoute en cours, et ou le prof lui même en a marre ...). C'est à ce jour, la seule chose que je pense qu'ils pourraient améliorer ...

Stupide, pour moi, c'est quelqu'un de fermé, quelqu'un qui pense avoir tout le temps raison, quelqu'un qui ne réfléchit pas à ce que disent les autres et qui est imbu de soi-même. Les études n'y font rien. On peut très bien avoir les plus hauts diplomes et être totalement stupide.
Je ne sais pas d'où vient cette stupidité. Je suppose qu'elle est l'héritière de ce qui s'est passé pendant l'enfance, dans l'entourage et dans la famille.

I'm a Cheshire cat.