...

D'aucuns disent que lorsqu'on touche le fond, on peut alors apprécier à sa juste mesure le bonheur. Mais se sont-ils déjà demandés si après cela on avait encore envie de le chercher?

3 comentários:

MadPhil 3:27 AM  

Que tu touches le fond ou non, c'est le destin qui décide, mais celui qui cherche le bonheur ne trouvera que le malheur.
La seule certitude, c'est que quand tu as touché le fond, tu apprécies beaucoup plus le bonheur de flotter entre deux eaux.
Celui qui a en permanence la tête hors de l'eau vivra assez mal le fait de recevoir de temps en temps une vague dans le visage alors que celui qui vient du fond sera heureux de ne plus avoir que quelques mètres de flotte au-dessus de lui.
Il ne faut pas avoir touché le fond pour être heureux mais c'est plus facile. On se contente de moins et on s'émerveille de tout.

MadPhil 3:07 AM  

Oublie tout le bla-bla de mon commentaire précédent, ce n'était que des évidences pour rédactions d'écoliers.
Ne retiens que la première phrase et dis-toi bien que le bonheur te trouvera, que tu en aies envie ou non.
Mais ne le cherche surtout pas!
Il déteste ça.

beatnik_queen 12:14 AM  

Oui.

Seulement, ce que je voulais plus mettre en évidence, c'est que, même si on aurait, ayant connu le malheur de très près, ayant ressenti tellement de dégoût, la capacité d'apprécier doublement le peu de bonheur qui nous arriverait... quand justement on est passé par là... ça ne veut parfois plus dire grand chose.

I'm a Cheshire cat.