Blues de toi

Penser à toi me fait horriblement mal
Ton absence n'en devient que plus pesante
Et lentement je perds ma raison
Glissant inexorablement vers ma perte
Bientôt je toucherai le fond

Et plus rien ne m'empêchera de sombrer
Sombrer, consumée par tant de passion
Jamais je n'aurais imaginé pouvoir mourir
Mourir d'avoir tant aimé...



09-avr-05
---manu c a april 2005 copyrighted all rights reserved by author

euh...tout premier powême en french...soyez pas trop durs ; )

6 comentários:

Osiris 11:12 PM  

Je suis ta grosse bouée-panda, rien que pour toi...tu sombreras pas ;)

beatnik_queen 12:02 AM  

: ) parfois j'me dis que si

Willie 7:29 PM  

Loool, le coup de la grosse bouée-panda!

Par contre, c'est petit joueur. Moi j'aurais "vidé l'eau de tous les océans, asséché toutes les rivières, mis à sec tous les lacs de tous les continents pour que tu ne puisses pas sombrer".

beatnik_queen 11:47 PM  

waouh! bon, Ozz, là tu perds... mdr!

Willie 1:23 AM  

et puis après, je prends toute l'eau et je la mets dans un chateau-d'eau en hauteur, avec des escaliers avec des marches trop hautes pour que tu puisses les grimper avec tes petites jambes :D

beatnik_queen 1:31 AM  

prout!

I'm a Cheshire cat.